bienvenue sur le site de ressources éducatives : edurespect

Prenons le café tout en lisant ces pages de ressources documentaires sur les questions du sexisme, du racisme, de l'hétérosexisme et de l'homophobie. S'ajoute à celles-ci des pages de réflexions sur les altérités et les diversités.

Imaginons que ces informations servent de supports à des discussions de café philosophique en classe, en établissement scolaire ou dans votre quartier. Ou simplement qu'elles fondent des interventions éducatives dans vos classes.

   Parions sur les ressorts de la pédagogie pour réinventer un monde de diversités   
   fondé sur le respect, tous les respects.
   Parions sur l'éducation au respect: le projet de notre petite entreprise personnelle    
   épaulée par quelques collègues.  URL du site dynamique : edurespect en php et              url de réseaux.



des textes

Primis dolor fringilla porta
Le respect (du latin respicere signifiant « regarder en arrière ») présente plusieurs significations à un niveau méta-social et à un niveau micro-personnel. Avec ce dernier, il évoque l'aptitude à considérer ce qui a été énoncé et admis dans le passé, en vue d'en tirer les conséquences dans le présent. Ainsi, il s'agit du respect d'une promesse, du respect d'un contrat ou du respect des règles d'un jeu. Le respect évoque l'aptitude à se remémorer les actes auparavant accomplis par un individu, lesquels sont engagement. A un niveau macro ou social, le sens du terme "respect" renvoie à l'acceptation, à une signification proche de l'estime, de la reconnaissance.  Le respect ne doit pas être confondu avec la tolérance, qui ne répond pas aux  mêmes motifs. Notons que contrairement au respect, elle n'est pas incompatible avec le mépris. En France, le respect de la dignité humaine a été érigé en principe à valeur constitutionnelle par la décision du Conseil constitutionnel du 27 juillet 19943 au 28 juillet 1994. Le concept de respect est fondamental à toute organisation sociale car il donne de la valeur aux règles et aux lois édictées.

Sans le respect des lois et du vote démocratique, sans le respect des institutions, une démocratie perd son sens et tend soit à se rapprocher d'une dictature, soit à se diriger vers l'anarchie. La valeur "respect" émerge dans nos sociétés occidentales comme un gage de paix et de fraternité. Elle devient une exigence première dans les relations interpersonnelles; le respect mutuel est largement considéré comme le fondement de la paix sociale, un antidote aux discriminations et exclusions racistes, sexistes ou homophobes. Etre respecté est un signe de citoyenneté et d'intelligence sociale des relations interindividuelles. C'est accepter le concept de "diversité", creuset de riches métissages en divers domaines. Si la notion de respect est fort subjective comme tout aspect des relations intra et inter-humaines, et peu scientifique à première vue, elle n'en demeure pas moins une vraie réflexion philosophique et une exigence éducative.




des ateliers

- ateliers de formation
- ateliers de mutualisations des pratiques
- ateliers de conception de parcours didactiques

des vidéos

Les images, les films en disent parfois plus que les mots...